potiner.com
potiner.com Juin 22, 2017


Un mois de prison pour les non-jeûneurs est absurde — Amnesty

17 Juin 2017, 10:50 | Francine Poullain

Tunisie: un mois de prison pour avoir fumé en public en plein ramadan

Tunisie : en prison car il fume durant le ramadan

Dans la ville de Bizerte (Tunisie), un homme a été condamné à un mois de prison pour "atteinte aux bonnes mœurs ". Cet homme est le cinquième à être condamné par le même tribunal à une peine d'emprisonnement pour ne pas avoir respecté le jeûne du ramadan, qui a lieu ce mois-ci.

Législatives : Mélenchon espère former un groupe parlementaire
L'ancien ministre de Lionel Jospin juge à la fois malsain et risqué de conférer les pleins pouvoirs à Emmanuel Macron. Car selon lui: "Marseille ne parle pas au pays alors que Lille parle au pays par Mme Aubry, Lyon parle au pays par M.

Dimanche, des dizaines de personnes ont manifesté à Tunis pour réclamer le droit de manger et de boire en public durant le ramadan et pour protester contre l'arrestation des non-jeûneurs, une première en Tunisie.

Le pétrole termine la semaine en hausse à New York
Le contrat juillet sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI ) a gagné 28 cents, soit 0,63%, à 44,74 dollars le baril.

Dans un communiqué rendu public, Amnesty considère que ces arrestations violent le principe de la liberté individuelle. En effet, aucune loi n'interdit en Tunisie le fait de boire, manger et fumer en public pendant le ramadan. Début juin, quatre hommes avaient déjà été condamnés à un mois de prison pour "outrage public à la pudeur" après avoir mangé et fumé dans un jardin public pendant le ramadan. Ne pas se conformer à des coutumes sociales et religieuses n'est pas un crime.

Affaire Grégory: les suspects gardent le silence
Le logiciel a ainsi mis au jour de nouvelles incohérences, que les enquêteurs cherchent à comprendre. Puis c'est Christine Villemin, la mère de l'enfant, qui a été mise en accusation avant le non-lieu.

" Les autorités tunisiennes ne devraient pas permettre que des accusations vaguement formulées soient utilisées pour imposer des jugements sévères sur des bases fallacieuses. Tout le monde a le droit de suivre ses propres convictions en matière de religion et de moralité", a déclaré Heba Morayef, directrice des recherches pour l'Afrique du Nord à Amnesty International. Elle a relevé, dans ce sens, que l'article 18 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques garantit le droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion et implique, de ce fait, la liberté d'avoir ou d'adopter une religion ou une conviction de son choix ainsi que la liberté de n'adopter aucune religion et de ne pratiquer aucun rite religieux.



Autres Nouvelles

À la mode Maintenant

Céline Dion : son fils René-Charles rappe lors d'un concert (vidéo)
Une chose est sûre, Céline Dion est arrivée à Paris dimanche, rapporte la presse française. Céline Dion a passé sa première soirée à l'opéra Garnier.

Un policier de la PAF d'Orly soupçonné de trafic de fiches S
Officiellement, c'est un renseignement anonyme qui est à l'origine de l'enquête menée par la Police des polices. L'homme a lui aussi été incarcéré pour "corruption active" après avoir été placé en garde à vue.

La fête du football en Russie — Coupe des Confédérations
Et ce n'est pas seulement parce que plusieurs quotidiens européens ont révélé ce vendredi son souhait de quitter le Real Madrid. Deuxième équipe la plus jeune du tournoi après l'Allemagne , le Cameroun ne part pas favori face aux vieux briscards du Chili .

Bac STMG. Histoire-géographie : sujet et corrigé de l'épreuve 2017
Après cette épreuve, les candidats au BAC enchaîneront avec différentes épreuves, en vue de l'obtention du fameux diplôme. Pour la deuxième partie, l'élève devait réaliser un croquis de géographie sur les " Pôles et flux de la mondialisation ".