potiner.com
potiner.com Juin 22, 2017


Majorité écrasante pour Macron, abstention record — Législatives en France

19 Juin 2017, 10:00 | Jean-Luc Gavreau

François Baroin

François Baroin

Une victoire nette de LREM, moins écrasante qu'annoncée.

Lire aussi: Législatives 2017: qui siégera à l'Assemblée nationale? "Le président doit comprendre qu'il peut marquer d'une pierre blanche son mandat en étant le premier président à faire évoluer la situation en Corse".

Le visage de l'Assemblée nationale sera profondément transformé à l'issue de ces législatives. "Je pense qu'à Paris, ils doivent se poser un certain nombre de questions ce soir, et se dire que d'avoir traité pendant un an et demi par le mépris, la décision des Corses en 2015, de ne pas avoir ouvert un dialogue sérieux avec les représentants de la Corse ça a été une faute politique majeure", a-t-il dit. La majorité présidentielle a ainsi raflé 361 des 577 sièges que compte l'Assemblée nationale, selon les estimations de l'institut de sondage IPSOS.

Si La République en marche (LRM) dispose de la majorité absolue, elle n'a pas mobilisé au-delà de son électorat du premier tour. Selon la tradition, dès lundi, le premier ministre, Édouard Philippe, devrait présenter sa démission au président.

Emmanuel Macron obtient la majorité absolue — Résultats élections législatives
En attendant, l'imposant groupe macroniste sera réuni en séminaire le week-end prochain à la présidence de l'Assemblée nationale. Contredite par le reflux de la vague Macron au second tour, la critique est une tarte à la crème des scrutins législatifs.

"Notre peuple est entré dans une forme de grève générale civique", a commenté le tribun de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon, lui-même élu à Marseille (sud-est) dimanche. Les partis traditionnels limitent la casse.

Selon les dernières estimations de 21h30, l'alliance entre Les Républicains (LR) et l'UDI obtiendrait entre 125 et 133 sièges, au-dessus de la fourchette espérée à droite après le premier tour.

"Les députés En marche! vont avoir le petit doigt sur la couture", a critiqué le chef de file de la droite, François Baroin, soulignant qu'ils ont été élus "sur le seul nom" du président. Quant au Parti socialiste, qui contrôlait la moitié de l'Assemblée sortante, il ne pourra sans doute compter que sur quelques dizaines d'élus. Seule consolation, le PS reste de peu la principale force de gauche, avec de 46 à 50 députés, devant la gauche radicale (une trentaine de sièges).

Non investi par le PS, mais non concurrencé par la REM, Manuel Valls a annoncé dans une ambiance houleuse sa réélection dans l'Essonne avec 139 voix d'avance sur sa concurrente de la France insoumise, Farida Amrani. Son lieutenant Alexis Corbière et le journaliste François Ruffin entreront également à l'Assemblée. "Le mode de scrutin des élections législatives est anti-démocratique, car il est scandaleux qu'un mouvement comme le FN qui avait recueilli 7,6 millions d'électeurs au premier tour de la présidentielle et 3 millions au premier tour des législatives ne puisse obtenir un groupe à l'Assemblée nationale", a dit Marine Le Pen, appelant à l'instauration de la proportionnelle aux législatives. "Face à ce bloc mastodonte du système, nous sommes la seule force de résistance à la dilution de la France", a-t-elle commenté dimanche.

Un taux d'abstention record en vue au 2nd tour des législatives — France
Le premier tour du scrutin législatif s'est tenu dimanche dernier et a été marqué par un important absentéisme. De quoi ternir la victoire annoncée de la République en marche d'Emmanuel Macron .

Inconnu il y a encore trois ans, élu à 39 ans à la tête du pays, Emmanuel Macron, plus jeune chef d'Etat jamais élu en France, gagne son dernier pari: contrôler l'Assemblée nationale pour lancer de délicates réformes d'inspiration libérale-sociale et renforcer sa position au niveau européen.

Ce scrutin est également marqué par une première en Corse: l'élection de trois députés nationalistes. Elle est surtout divisée entre les élus qui, comme Thierry Solère, se posent en soutien au nouveau président et ceux qui, comme Laurent Wauquiez, veulent constituer une véritable opposition. Protégés par la REM, les ex-ministres Stéphane Le Foll et Sylvia Pinel gardent leurs sièges. Déjà historique lors du premier tour, celui-ci a à nouveau progressé ce dimanche, pour atteindre 57%.

Sont en revanche battus: les anciens ministres Marisol Touraine, Jean-Jacques Urvoas, Najat Vallaud-Belkacem et Myriam El Khomri et la députée LR Nathalie Kosciusko-Morizet.

Au moins 25 morts dans un violent feu de forêt au Portugal
D'après le secrétaire d'Etat à l'intérieur, les flammes se sont propagées 'avec beaucoup de violence' et 'de façon inexplicable'. Plusieurs villages ont été touchés et un plan d'évacuation a été mis en oeuvre pour certains d'entre eux.



Autres Nouvelles

À la mode Maintenant

24 heures du Mans: à 09H00, Porsche reste fermement en tête
Avec le retrait d'Audi, cet décision leur donnait toutes les cartes en main pour enfin s'imposer, à la dix-neuvième tentative. Fait rare, on ne retrouvait aucune voiture catégorie LMP1, les plus rapides, sur le podium virtuel.

Coupe des Confédérations: le Portugal démarre par un nul contre le Mexique
Et c'est toujours CR7 qui lançait l'action aboutissant au but de Cédric , qui profitait d'un mauvais renvoi mexicain (86e). En effet, 'El Tri' a égalisé dans le temps additionnel grâce à une tête d'Hector Moreno (2-2, 90e+1) sur corner.

Amical: la Colombie de James Rodríguez écrase le Cameroun 4-0
Mais les Lions indomptables ont été carrément domptés à la grande déception des supporters camerounais et africains. Les hommes d'Hugo Broos vont désormais prendre la direction la Russie pour y disputer la Coupe des Confédérations.

"Une vraie progression" — Novès
Sous les yeux de Laporte, qui a réaffirmé sa confiance à Novès: "bien sûr, il est hors de question de le remettre en cause". Les tauliers Maestri et Picamoles, fantomatiques à Pretoria mais reconduits, ont eux une revanche à prendre.