potiner.com
potiner.com Juin 28, 2017


L'affaire Grégory relancée, l'énigme pas résolue

18 Juin 2017, 12:37 | Emma Bardin

Marcel Jacob, l'oncle maternel de Jean-Marie Villemin (le père du garçon), et son épouse, Jacqueline Thuriot, ont été mis en examen pour enlèvement et séquestration suivie de la mort et placés en détention provisoire pour quatre jours.

Le procureur Bosc avait désigné jeudi Jacqueline Jacob comme un des corbeaux de l'affaire.

Incendie à Londres: 58 personnes présumées mortes
Vendredi soir, elle a répété qu'elle était " profondément affectée " par les récits " terrifiants " des survivants. Nombre d'entre eux ont affirmé qu'il n'y avait pas d'issue de secours, pas d'extincteur , pas d'alarmes incendie .

"En vingt ans d'exercice professionnel, je n'ai jamais vu ça de ma vie".

Selon une source proche du dossier, Jacqueline Jacob est restée mutique en garde à vue et son mari s'est contenté d'affirmer qu'il ne se rappelait de rien face aux gendarmes, qui tentent de percer le mystère en démêlant les haines qui déchiraient la famille. "Le dossier révèle l'existence d'un lien indissociable entre les trois lettres anonymes de 1983, le courrier posté le jour du crime avant 17H15 et l'enlèvement de l'enfant", a affirmé M. Bosc, qui a mis en avant le fait que les lettres et appels anonymes avaient été passés par "un homme et une femme" et la similitude des termes employés.

Un homme interpellé pour l'agression de Nathalie Kosciusko-Morizet
Il a été placé en garde à vue " pour des faits de violences volontaires sur personne chargée d'une mission de service public ". Un homme a été interpellé pour l'agression de Nathalie Kosciusko-Morizet, selon une source proche du dossier à l'AFP.

Le "clan Laroche" se retrouve ainsi cette semaine de nouveau au centre de l'enquête, relancée par l'analyse graphologique des lettres de menaces et autres courriers anonymes envoyés par un mystérieux "corbeau".

Jacqueline Jacob, 72 ans, avait de son côté gardé une remarquable discrétion depuis le début de l'affaire. Les grands-parents paternels de l'enfant, qui recevaient eux aussi des lettres anonymes, ont eux été entendus comme témoins à leur domicile dans les Vosges. Néanmoins, devant le juge d'instruction, il a nié en bloc les faits qui lui sont reprochés. "Sur le fond, il n'y a pas d'éléments nouveaux", souligne-t-on de source proche de l'enquête mais le logiciel d'analyse criminelle Anacrim, conçu et utilisé par la gendarmerie, a permis d'avoir "un regard neuf sur la procédure".

Ligue des champions : Ronaldo, le premier joueur à marquer dans trois finales
Cette défaite ne doit toutefois pas occulter le chemin exceptionnel parcouru par la Juve en Europe cette année. Un Real historique terrasse la Juve pour une 12ème victoire en C1, la 2ème consécutive.

Marcel Jacob et Michel Villemin, l'oncle aujourd'hui décédé de Grégory, étaient très liés à Bernard Laroche, premier suspect de l'affaire, tué en 1985 par Jean-Marie Villemin qui le pensait coupable. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.



Autres Nouvelles

À la mode Maintenant

Les trois membres de la famille Villemin gardent le silence — Affaire Grégory
Le procureur général a avancé le nom de Jacqueline Jacob pour une lettre de menaces, anonyme et manuscrite, envoyée en 1983 au père de Grégory.

Nathalie Kosciusko-Morizet, agressée sur un marché, a perdu connaissance plusieurs minutes
Le Premier ministre a rendu visite à la candidate à l'hôpital Cochin, où elle a été conduite par les pompiers. Le parquet de Paris a aussitôt ouvert une enquête pour " violences volontaires ".

Totti devrait intégrer le staff — AS Rome
Une réunion est prévue en ce sens avec le nouveau directeur sportif romain, Monchi , une fois que Totti sera rentré de vacances, fin juin.

Le XV de France lourdement battu une 2e fois par l'Afrique du Sud — Rugby
Mais les Bleus ont ensuite perdu beaucoup trop de ballons pour espérer inquiéter les Sud-Africains. Mais la réaction des joueurs de Guy Novès ne durait que cinq minutes.