potiner.com
potiner.com Juin 28, 2017


Jacqueline Jacob mise en examen pour enlèvement et séquestration — Affaire Grégory

17 Juin 2017, 03:54 | Jean-Luc Gavreau

Les grands-parents paternels de l'enfant ont eux été entendus comme témoins à leur domicile dans les Vosges.

Les deux mis en examen ont nié, en l'état, toute participation aux faits reprochés.

12h00: La garde à vue de trois membres de la famille Villemin, interpellés mercredi dans les Vosges, se poursuivait jeudi à Dijon, après un minutieux travail de relecture et d'analyse du dossier de l'affaire Grégory, parmi les plus énigmatiques et emblématiques des années 1980.

L'enlèvement et la mort de Grégory, 4 ans, retrouvé noyé dans la Vologne le 16 octobre 1984, est un " acte collectif ", entouré encore " de zones d'ombres ", a estimé vendredi le procureur général de Dijon après la mise en examen de la grand-tante et du grand-oncle de l'enfant. Le parquet général a par ailleurs requis une mise en examen pour "séquestration" à l'encontre de Marcel Jacob, son époux, selon son avocat.

Ce qu'il ne faut pas oublier le jour J — Baccalauréat
L'urgence, pour lui, consiste à " réorganiser le bac en fonction des prérequis nécessaires pour réussir dans le supérieur ". En 2017, il y a, comme presque chaque année, plus de bacheliers, des précoces et des seniors (de 13 à 77 ans).

"En vingt ans d'exercice professionnel, je n'ai jamais vu ça de ma vie". Je pense qu'il y a un piège et qu'ils vont nous sortir de nouveaux éléments lundi.

Marcel Jacob était particulièrement lié à son neveu Bernard Laroche, premier suspect de l'affaire, libéré puis assassiné en 1985 par Jean-Marie Villemin, son cousin. Et c'est donc le "clan Laroche" qui se retrouve de nouveau au centre de l'enquête, relancée par l'analyse graphologique des lettres de menaces et autres courriers anonymes qui foisonnent dans le dossier.

Le couple Jacob, Jacqueline et Marcel, mis en examen et écroué vendredi à l'issue de 48 heures de garde-à-vue.

De nouvelles expertises d'une lettre de menaces, manuscrite et anonyme, adressée en 1983 au père de Grégory, orientent les soupçons sur Jacqueline Jacob.

L'EI et le Hamas revendiquent — Policière poignardée
Des habitants de Deir Abou Mechaal ont indiqué à l'AFP que des soldats israéliens avaient aussitot bouclé la localité. Le chef de la police de Jérusalem a lui identifié les trois assaillants comme des Palestiniens de Cisjordanie.

Ce dernier a déjà été soupçonné, durant la procédure, d'avoir endossé le rôle du corbeauayant revendiqué le meurtre de l'enfant, en invoquant une " vengeance " dans une lettre postée apparemment avant la découverte du corps. L'incertitude planait à l'époque sur son emploi du temps au moment du meurtre, mais il n'avait jamais été inquiété par la justice jusque-là. "Le dossier révèle l'existence d'un lien indissociable entre les 3 lettres anonymes de 1983, le courrier posté le jour du crime, et l'enlèvement de l'enfant", affirme le procureur.

Le procureur général auprès de la cour d'appel de Dijon, lors d'une conférence de presse le 15 juin 2017. "Je ne peux pas en l'état vous promettre" que l'enquête va "déboucher" a ajouté le colonel de gendarmerie. Marcel Jacob a nié les faits. "On nous a dit aujourd'hui qu'on ne savait pas comment était mort Grégory Villemin". On n'en sait rien. Nous n'avons aucune preuve scientifique, aucune preuve matérielle. "On a jeté en pâture le nom de mon client à la France entière et il en souffrira" a conclu le conseil de M. Jacob.

Le procureur Bosc avait désigné jeudi Jacqueline Jacob comme un des corbeaux de l'affaire.

En juillet 1985, le juge Jean-Michel Lambert opérait un spectaculaire revirement, portant ses soupçons vers la mère de Grégory, Christine Villemin, qui sera innocentée en 1993 au terme d'un non-lieu retentissant.

Un mois de prison pour les non-jeûneurs est absurde — Amnesty
Dans un communiqué rendu public, Amnesty considère que ces arrestations violent le principe de la liberté individuelle. Dans la ville de Bizerte (Tunisie), un homme a été condamné à un mois de prison pour "atteinte aux bonnes mœurs ".



Autres Nouvelles

À la mode Maintenant

Le point sur les dernières révélations — Affaire Grégory
Mis en examen, incarcéré, puis relâché après la rétractation de Murielle Bolle, il a été libéré en février 1985. Jeudi, lors d'une conférence de presse, il avait désigné Jacqueline Jacob comme un des corbeaux de l'affaire.

Deux proches inculpés dans l'affaire Gregory
Jacqueline Jacob , 72 ans, n'a pas dérogé au rôle de l'épouse discrète tenu depuis 1984. Le procureur général a également affirmé que " le corbeau, ce sont deux personnes ".

Deux mises en examen et un début d'explication — Affaire Grégory
Elle pourrait être l'auteure d'un des courriers de menaces envoyés en 1983, un an avant le drame, aux parents de Grégory . Marcel et Jacqueline Jacob ont été incarcérés provisoirement par "souci d'empêcher une concertation frauduleuse".

Le parquet général requiert la mise en examen de — Affaire Grégory
Le dossier a été rouvert en 2000 et 2008, pour réaliser de nouvelles analyses ADN. Je pense qu'il y a un piège et qu'ils vont nous sortir de nouveaux éléments lundi.