potiner.com
potiner.com Juillet 25, 2017


Grégory: ceux qui ont participé à l'enlèvement sont "les auteurs du crime"

17 Juin 2017, 04:08 | Romane Jacquinot

L'avocat de Marcel Jacob, mis en examen avec son épouse Jacqueline pour enlèvement et séquestration du petit Grégory, suivi de sa mort il y a 32 ans, a jugé vendredi "criminel de jeter en pâture le nom d'un couple". Les deux suspects nient "toute participation aux faits reprochés". "Nous ne savons pas en l'état actuel du dossier de quelle façon est mort Grégory".

De nouvelles expertises d'une lettre anonyme de menaces adressée en 1983 au père du petit Grégory orientent les soupçons du meurtre sur Jacqueline Jacob. Selon une source proche du dossier, Jacqueline Jacob est restée mutique en garde à vue et son mari s'est contenté d'affirmer qu'il ne se rappelait de rien face aux gendarmes, qui tentent de percer le mystère en démêlant les haines qui déchiraient la famille.

Affaire Grégory : la grand tante mise en examen, le grand oncle
Le 31 octobre 1984, 3 semaines après la découverte du corps, Bernard Laroche et son épouse Marie-Ange sont arrêtés et inculpés. Elle pourrait être l'auteure d'un des courriers de menaces envoyés en 1983, un an avant le drame, aux parents de Grégory .

Les deux mis en examen ont été écroués dans "deux établissements pénitentiaires distincts" de Bourgogne. Tous deux sont l'oncle et la tante de Jean-Marie Villemin, père de l'enfant tué il y a bientôt 33 ans.

Par ailleurs, selon le parquet, Marcel Jacob "dissimule, contre l'évidence, ses antagonismes parfois violents avec les parents de Grégory". Une demande de placement en détention provisoire pour quatre jours a également été requise. "Ma cliente est exténué, fatiguée, épuisée par 48 heures de garde à vue", ajoute-t-il. Et le procureur d'évoquer une altercation entre Jean-Marie Villemin, le père de Grégory, et Marcel Jacob en décembre 1982 au cours de laquelle ce dernier aurait déclaré "Je ne sers pas la main d'un chef", le mot "chef", se retrouvant dans un certain nombre d'écrits anonymes. Ce courrier intéresse particulièrement les enquêteurs: si les expertises n'ont pas permis d'en identifier l'auteur, la justice constate "une similitude importante des termes" utilisés dans ce document et dans la lettre de 1983.

Jacqueline Jacob mise en examen pour enlèvement et séquestration — Affaire Grégory
Marcel Jacob a nié les faits. "On nous a dit aujourd'hui qu'on ne savait pas comment était mort Grégory Villemin ". Le couple Jacob, Jacqueline et Marcel, mis en examen et écroué vendredi à l'issue de 48 heures de garde-à-vue.

Et c'est le "clan Laroche" qui se retrouve de nouveau au centre de l'enquête, relancée par l'analyse graphologique des lettres de menaces et autres courriers anonymes qui foisonnent dans le dossier, à défaut d'analyses ADN probantes. Jeudi, lors d'une conférence de presse, il avait désigné Jacqueline Jacob comme un des corbeaux de l'affaire.

L'enquête sur la mort du petit Grégory, en 1984 dans l'est de la France, dans le cadre de laquelle trois membres de la famille sont en garde à vue, montre que "plusieurs personnes ont concouru à la réalisation du crime", a affirmé jeudi le procureur général de Dijon. Les grands-parents paternels de l'enfant ont eux été entendus comme témoins à leur domicile dans les Vosges.

Il part se baigner, son chien meurt de chaud dans la voiture
Il est ensuite apparu que l'animal est mort de chaud pendant que son maître était parti se baigner. Ce sont des promeneurs qui ont donné l'alerte, après avoir remarqué le chien qui semblait inanimé.

11h30: A ses débuts, l'enquête a d'abord soupçonné Bernard Laroche, finalement remis en liberté le 4 février 1985 mais convaincu de sa culpabilité, Jean-Marie Villemin l'a tué d'un coup de fusil de chasse. Après que Christine Villemin, la mère de Grégory, eut elle-même été inculpée du meurtre, l'arrêt de la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Dijon qui l'a innocentée en 1993 concluait à propos de Bernard Laroche: "Il existe contre (lui) des charges très sérieuses d'avoir enlevé Grégory Villemin ".



Autres Nouvelles

À la mode Maintenant

Affaire Grégory : le point sur les dernières révélations
Marcel Jacob, 72 ans, est le frère de Monique, la grand-mère de Grégory , il est donc le grand-oncle de l'enfant. Marcel Jacob a également été mis en examen pour enlèvement et séquestration suivie de mort .

Un mois de prison pour les non-jeûneurs est absurde — Amnesty
Dans un communiqué rendu public, Amnesty considère que ces arrestations violent le principe de la liberté individuelle. Dans la ville de Bizerte (Tunisie), un homme a été condamné à un mois de prison pour "atteinte aux bonnes mœurs ".

Paris : NKM fait un malaise après avoir été agressée par un passant
Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "violences volontaires" , confiée au 3e district de police judiciaire de Paris. Avant cette distribution de tracts, l'ancienne candidate à la primaire de la droite était sur le plateau de Cnews.

Le couple Jacob nie mais n'a pas d'alibi "confirmé" — Affaire Grégory
Ce jeudi, le procureur général de Dijon a indiqué, pour la première fois, que plusieurs personnes avaient participé au meurtre. Il rappelle aujourd'hui que l'enquête recherche activement les ravisseurs de Grégory, décédé suite à son enlèvement .