potiner.com
potiner.com Février 20, 2017


" "Trump reste flou sur " la solution à deux États " — Israël

17 Février 2017, 05:28 | Jean-Luc Gavreau

Check point à l'entrée d'un village du gouvernorat d’Hébron bloqué par les forces israéliennes en juin 2016

Check point à l'entrée d'un village du gouvernorat d’Hébron bloqué par les forces israéliennes en juin 2016

Un ou deux Etats? "Nous y réfléchissons très très sérieusement", a-t-il assuré. "Je regarde (la solution à) deux Etats et (la solution à) un Etat", a-t-il déclaré devant le parterre de journalistes. A ses côtés, Benjamin Netanyahu s'est dit disposé à aborder le dossier 'en substance' et non par le biais 'd'annonces'. Dans une volonté de trancher véritablement avec la politique menée jusqu'à présent par Barack Obama, Donald Trump a multiplié les signes d'amitié et de collaboration avec le Premier ministre israélien.

Pour la dirigeante palestinienne Hanane Achraoui, il existe "un consensus global" basé sur la solution à deux Etats pour parvenir à la paix.

Cette reconnaissance est endossée par l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), qui regroupe l'ensemble des mouvements palestiniens, à l'exception des islamistes du Hamas et du Jihad islamique, puissants à Gaza.

Les Palestiniens ont d'ailleurs lancé mercredi une mise en garde à l'administration américaine contre l'abandon de ce principe, exprimant les craintes suscitées par les différentes déclarations de Donald Trump sur le sujet.

Affaire Théo : l'IGPN saisi après un nouveau témoignage accablant
Toujours selon le jeune homme, les policiers l'ont ensuite emmené au commissariat et lui ont affirmé qu'il était en garde à vue . Avec sans doute un effet tâche d'huile à Argenteuil où 11 personnes ont été interpellées dans la nuit de dimanche à lundi.

Donald Trump a appelé hier Israël et les Palestiniens à faire des compromis pour trouver un accord de paix. Il a exhorté l'Etat hébreu à faire preuve de 'flexibilité' et de 'retenue' sur la colonisation.

Après la rencontre, Benjamin Netanyahu, cité par la radio publique israélienne, a refusé de s'engager à continuer de soutenir l'idée de deux États: "Je ne veux pas annexer près de deux millions de Palestiniens, mais je ne veux pas que le centre d'Israël vive sous la menace d'un Etat terroriste".

Depuis l'investiture de Donald Trump le 20 janvier, Benjamin Netanyahu a approuvé la construction de 6.000 logements supplémentaires en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, s'attirant une condamnation de la communauté internationale et de l'Onu, à laquelle les Etats-Unis ne se sont pas joints.

Selon l'homme fort de la Maison-Blanche, les Palestiniens doivent se débarrasser "de la haine". "Nous verrons ce qui se passe".

Améliore sa marge opérationnelle en 2016 — Valeo
Sur la totalité du chiffre d'affaires, le remplacement a représenté un volume de 1,679 milliard d'euros, en hausse de 5 %. La locomotive asiatique Toutes les régions croissent pour Valeo à un rythme bien supérieur à la production automobile.

Lors de leur entretien, Trump a annoncé que les États-Unis souhaiteraient fortement déplacer leur ambassade de Tel Aviv à Jérusalem, ville disputée entre juifs et musulmans.

Pour Robert Satloff, analyste au Washington Institute for Near East Policy, "vu le fossé sans précédent entre les deux camps, les conditions d'un accord de paix ne sont pas réunies".

Revenant sur l'accord sur le nucléaire iranien, Trump a estimé qu'"il était le pire accord pour Israël". "Mon administration a déjà imposé de nouvelles sanctions à l'Iran et j'en ferai davantage pour empêcher à jamais l'Iran de développer une arme nucléaire", a promis Donald Trump".

Trump loue les liens "indestructibles" des Etats-Unis avec Israël
Ce revirement américain, annoncé mardi soir par un responsable de la Maison Blanche, a provoqué la colère des palestiniens. Le président américain a rencontré le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou à la Maison Blanche.



Autres Nouvelles

À la mode Maintenant

Un restaurateur jugé pour avoir refoulé deux femmes voilées — Tremblay-en-France
Le restaurateur accusé d'avoir refusé de servir deux femmes voilées à Tremblay-en-France, pourrait devoir payer plusieurs milliers d'euros pour " réparer l'outrage ".

Le roi Mohammed VI en visite de deux jours au Ghana — Maroc
L'arrivée sur le sol ghanéen de la forte délégation marocaine avec à sa tête le roi en personne, est prévue pour cet après-midi. Au cours de son séjour, le Roi inaugurera une clinique et un centre de formation professionnelle à Sébénikoro.

Edf : Pas de rebond attendu avant 2018
Nous savons traverser des années difficiles comme 2016 et encore 2017, nous savons y faire face et nous voyons déjà se profiler avec certitude le rebond de 2018.

Le Parlement européen ratifie le CETA
L'huile d'olive de Haute-Provence, le reblochon ou l'emmental de Savoie sont aujourd'hui mieux protégés qu'auparavant. Car les exportations automobiles sont près de 20 fois plus importantes depuis l'Europe que depuis le Canada .