potiner.com
potiner.com Mars 30, 2017


Israël-Palestine : vers un seul État binational ?

16 Février 2017, 07:54 | Jean-Luc Gavreau

Des opposants au projet Cigéo sont réunis dans un bois près de Bure, le 21 juin 2016 AFP Archives JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN

Des opposants au projet Cigéo sont réunis dans un bois près de Bure, le 21 juin 2016

Le parrain officiel en l'occurrence les Etats-Unis vient de balayer les dernières lueurs d'espoir pour une solution juste à ce conflit qui bouleverse la région du Proche-Orient et au-delà.

La solution à deux Etats a longtemps été soutenue à Washington par des administrations républicaines comme démocrates.

" La paix est l'objectif, que cela soit sous la forme d'une solution à deux États si c'est ce que les parties veulent ou quelque chose d'autre si les parties le veulent", a précisé le responsable, qui s'exprimait sous le couvert de l'anonymat devant les journalistes réunis la veille de la visite.

Nicolas Anelka, sa vengeance du scandale de Knysna
Quand tu es 'renoi' (noir en verlan, ndlr) et que tu viens de la cité, ta timidité devient de l'arrogance . Non pas sur l'insulte, qui est d'ailleurs fausse, mais sur l'acte en lui-même.

Mercredi le 15 février, à Washington le président des Etats-Unis Donald Trump, aux côtés du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, a jugé que "la solution à deux Etats n'était plus la seule voie possible" pour trouver un accord de paix au Proche-Orient.

La communauté internationale accuse Israël d'être responsable du blocage du processus de paix, notamment en raison de sa politique d'expansion des colonies. Pendant la campagne, Donald Trump s'était clairement affiché pro-israélien, tout en affirmant que s'il était élu il présiderait à un accord de paix entre l'Etat hébreu et les Palestiniens.

Mais ce "n'est pas suffisant", a taclé le numéro deux de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) Saëb Erakat, avant les déclarations du responsable de la Maison Blanche.

Maxime Lopez prolonge à l'OM — Officiel
L'OM a officialisé la prolongation de Maxime Lopez, lequel a paraphé un contrat le liant jusqu'en 2021 avec l'équipe phocéenne. Agé de 19 ans, le milieu de terrain a fait toutes ses classes dans le club de son cœur.

Ce dernier avait également contredit la position de l'administration Trump mercredi au Caire après une rencontre avec le président Abdel Fattah Al-Sissi, en affirmant que "tout doit être fait" pour une solution à deux Etats. "Il est clair que l'administration américaine est en train d'essayer de satisfaire la coalition extrémiste de (Benjamin) Netanyahu", a-t-elle ajouté.

Benjamin Netanyahu, qui avait vu dans la victoire de son "ami, le président Trump" une "chance formidable" pour Israël, devra toutefois confronter les promesses du milliardaire américain avec la réalité encore floue de sa politique sur le conflit israélo-palestinien. Sur la rencontre entre MM.

Benjamin Netanyahu n'a peut-être pas apprécié cette réponse de Donald Trump
Marche-arrière aussi sur la colonisation: leur expansion n'est pas " bonne pour la paix", a récemment nuancé Donald Trump . Toutes les négociations de paix qui se sont tenues depuis ont tourné autour de cette issue diplomatique.



Autres Nouvelles

À la mode Maintenant

Fronde chez Les Républicains : François Fillon va déjeuner avec Nicolas Sarkozy
Sur France 2, Nathalie Kosciusko-Morizet a évoqué "une campagne qui se mène dans un contexte difficile". Des conseils que s'est empressé de lui prodiguer Nicolas Sarkozy.

Confirmation de la fin de l'épidémie en Normandie — Grippe
Il faudra encore attendre une semaine pour le confirmer, mais l'épidémie de grippe semble enfin terminée. Cinq des treize régions présentent encore un taux d'incidence supe?rieur au seuil épidémique national.

Roman Polanski. Son affaire de viol bientôt soldée par un accord ?
Elle affirme dans ses mémoires avoir pardonné à Polanski: "Je ne lui ai pas pardonné pour lui, je l'ai fait pour moi". Comme le rapporte le site américain, l'accord aurait été rompu par la juge .

L'équipe de Trump accusée d'avoir multiplié les contacts avec Moscou
Le quotidien new-yorkais indique que les services de renseignements américains, dont l'Agence nationale de la sécurité (NSA), ont intercepté des conversations entre des associés de M.