potiner.com
potiner.com Juillet 26, 2017


Israël-Palestine : vers un seul État binational ?

16 Février 2017, 07:54 | Jean-Luc Gavreau

Israël-Palestine : vers un seul État binational ?

Un homme lit un journal le 17 février 2017 à Kuala Lumpur dont la Une est consacrée à l'enquête sur l'assassinat en Malaisie de Kim Jong-Nam demi-frère du leader nord-coréen Kim Jong Un

Le parrain officiel en l'occurrence les Etats-Unis vient de balayer les dernières lueurs d'espoir pour une solution juste à ce conflit qui bouleverse la région du Proche-Orient et au-delà.

La solution à deux Etats a longtemps été soutenue à Washington par des administrations républicaines comme démocrates.

" La paix est l'objectif, que cela soit sous la forme d'une solution à deux États si c'est ce que les parties veulent ou quelque chose d'autre si les parties le veulent", a précisé le responsable, qui s'exprimait sous le couvert de l'anonymat devant les journalistes réunis la veille de la visite.

PlayStation Now - Sony arrête le service sur différents supports
Cependant, si vous souhaitez résilier votre abonnement, le constructeur vous invite à désactiver le renouvellement automatique dans les paramètres de votre compte.

Mercredi le 15 février, à Washington le président des Etats-Unis Donald Trump, aux côtés du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, a jugé que "la solution à deux Etats n'était plus la seule voie possible" pour trouver un accord de paix au Proche-Orient.

La communauté internationale accuse Israël d'être responsable du blocage du processus de paix, notamment en raison de sa politique d'expansion des colonies. Pendant la campagne, Donald Trump s'était clairement affiché pro-israélien, tout en affirmant que s'il était élu il présiderait à un accord de paix entre l'Etat hébreu et les Palestiniens.

Mais ce "n'est pas suffisant", a taclé le numéro deux de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) Saëb Erakat, avant les déclarations du responsable de la Maison Blanche.

Un nouveau préfet pour remplacer Michel Delpuech
Henri-Michel Comet fut également préfet de Midi-Pyrénées et de Haute-Garonne pendant trois années. L'actuel préfet des Pays de la Loire, Henri-Michel Comet, prendra ses fonctions le 6 mars.

Ce dernier avait également contredit la position de l'administration Trump mercredi au Caire après une rencontre avec le président Abdel Fattah Al-Sissi, en affirmant que "tout doit être fait" pour une solution à deux Etats. "Il est clair que l'administration américaine est en train d'essayer de satisfaire la coalition extrémiste de (Benjamin) Netanyahu", a-t-elle ajouté.

Benjamin Netanyahu, qui avait vu dans la victoire de son "ami, le président Trump" une "chance formidable" pour Israël, devra toutefois confronter les promesses du milliardaire américain avec la réalité encore floue de sa politique sur le conflit israélo-palestinien. Sur la rencontre entre MM.

François Fillon enfile le costume de Nicolas Sarkozy
L'hebdomadaire d'investigation, à l'origine des révélations sur les Fillon, affirme dans son édition à paraître mercredi que M. Partant de là, on va tout droit dans le mur", a fustigé mercredi le député Georges Fenech sur Radio Classique.



Autres Nouvelles

À la mode Maintenant

Quand Hugh Jackman fait de la prévention contre les dangers du soleil
Allez vous faire contrôler! " Je n'ai jamais porté de crème solaire, donc j'étais un candidat idéal." avait-il alors déclaré. Ce qui n'est pas rare pour un Australien, en particulier un Australien d'origine anglaise qui habite en Australie.

Rennes - Gourcuff forfait à Marseille
Cependant, il " court à nouveau " a indiqué son père avant de continuer: " Mais il serait prématuré de l'intégrer dès samedi ". Déjà absent contre Nice (2-2), Yoann Gourcuff devrait encore manquer le déplacement de Rennes à Marseille, samedi (17h00).

Les anti-mariage pour tous ont été "humiliés" par Hollande, selon Macron
Selon lui, les ennemis du mariage homosexuel ont été "humiliés " sous François Hollande. Or "il ne faut jamais humilier, il faut parler, il faut +partager+ des désaccords".

L'équipe de Trump accusée d'avoir multiplié les contacts avec Moscou
Le quotidien new-yorkais indique que les services de renseignements américains, dont l'Agence nationale de la sécurité (NSA), ont intercepté des conversations entre des associés de M.