potiner.com
potiner.com Mars 23, 2017


Accord CETA: 204.000 emplois pourraient être supprimés en Europe

17 Février 2017, 02:55 | Romane Jacquinot

Le CETA, accord commercial entre le Canada et l'Union européenne, a été voté aujourd'hui au Parlement Européen. " L'avènement du Ceta va encore aggraver la défiance populaire à l'égard de l'Europe et de ses dirigeants, et alimenter l'entreprise des populistes d'extrême-droite, plus soucieux d'instrumentaliser la peur que d'organiser une transition juste, durable et solidaire", déplore Amélie Canonne de l'association Aitec.

Même si la quasi-majorité des gouvernements européens s'est prononcée en faveur du CETA, l'accord est loin de plaire à tout le monde.

Ce traité, tout comme le TAFTA, a toutefois marqué une nouvelle étape dans ce qu'il convient d'appeler la souffrance institutionnelle de l'Union européenne et la contestation de la société civile.

Bernard Pivot tacle le slogan de Paris 2024
Le slogan a déjà été utilisé par plusieurs marques, dont les bonbons Quality Street, dans une publicité britannique de 1979. La formule a été dévoilée le 3 février lors d'une projection géante sur la tour Eiffel.

Les produits canadiens ne pourront donc être importés dans l'Union européenne que s'ils respectent la réglementation de l'UE et le boeuf aux hormones ne sera pas autorisé. Pour le rapporteur du texte au Parlement, le centre-droit Artis Pabriks, ce traité " nous offre une très bonne opportunité de montrer que nous sommes différents, que nous sommes meilleurs et que nous pouvons conclure de bons accords commerciaux du côté européen ".

"Le Canada est le pays le plus européen en dehors de l'Europe, en particulier sous le gouvernement libéral du premier ministre Justin Trudeau".

Le marché agricole serait le plus impacté par ce traité.

USA : Donald Trump s'en prend encore à l'administration Obama
Heureusement qu'il avait commencé par prévenir: "Demain, tous les médias vont dire que j'attaque et que je divague sur la presse". Combatif mais aussi visiblement blessé, Trump a profité de la conférence de presse pour défendre ses débuts au pouvoir.

Le vote de mercredi devrait clore le long processus d'adoption par l'Union européen, après que certains de ses 28 membres eurent tenté de faire modifier, voire de saborder, l'entente.

- L'étude suggère que les avantages économiques de l'accord pourraient être équivalents à la création de près de 80 000 nouveaux emplois ou à une hausse de 1000 $ des revenus annuels moyens des ménages canadiens. D'énormes conséquences financières, pour des marchés qui représentent plus de 500 millions de consommateurs européens et 35 millions de Canadiens. En revanche, le controversé mécanisme des tribunaux arbitraux ne sera pas mis en œuvre. Problème: pour les opposants au projet, cela donnerait aux grandes entreprises du nucléaire ou du tabac, par exemple, la possibilité de faire céder les États sur des questions sanitaires ou environnementales.

S'ouvrira parallèlement une longue procédure de ratification dans l'ensemble des 38 parlements nationaux et régionaux de l'UE, qui s'annonce incertaine étant donnée la contestation autour du traité. Une disposition qui non seulement permettra à des multinationales de refuser de se soumettre aux lois nationales ou d'obtenir des indemnités en application du TAFTA mais qui par ailleurs introduit une inégalité intrinsèque entre investisseurs nationaux et étrangers.

Le sexy prisonnier défile à la Fashion Week — Jérémy Meeks
Sa photo est partagée 15 000 fois dans le monde entier. Est-il vraiment repenti cette fois-ci? Il est sorti de prison en mars 2016.



Autres Nouvelles

À la mode Maintenant

Une province du sud signale 21 cas de H7N9 en janvier — Chine
Le mode de vie des populations sud asiatiques est propice à la propagation du virus de la grippe aviaire. Cette progression rapide laisse présager une potentielle épidémie de grande ampleur.

Trump enterre "la solution à deux Etats" — Israël-Palestine
Le président américain a en outre indiqué qu'il aimerait voir l'ambassade des Etats-Unis installée à Jérusalem. Il a exhorté l'Etat hébreu à faire preuve de 'flexibilité' et de 'retenue' sur la colonisation.

Colère des Palestiniens : " Trump veut plaire à la coalition extrémiste de Netanyahu "
Il y a peu de chances que les Palestiniens acceptent une solution qui ne prévoirait pas d'État palestien, ajoute le quotidien. Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou a été accueilli comme un ami de la famille à la Maison Blanche.

Le réchauffement des relations Moscou-Washington n'est pas pour demain
Il était interrogé sur la polémique qui secoue Washington au sujet des liens supposés entre l'entourage de Donald Trump et la Russie.